Chaque section de commune (Amaru – Mutuara – Anapoto) possède au moins un ou deux cimetières.
Le plus intéressant se situe au Nord-est de l’Île de Rimatara, dans la section de commune de Amaru, face à la plage, à proximité de la passe  Hiava. Une dalle d’environ 20 centimètres constitue le dernier vestige de l’ancien marae Tonoha’e qui a été rasé intentionnellement pendant l’évangélisation de l’île. Les premières tombes qui datent du 19ème siècle ont été bâties avec des pierres de l’ancien marae Tonoha’e qui a été rasé intentionnellement pendant l’évangélisation de l’île.

l’ancien marae Tonoha’e qui
a été rasé intentionnellement pendant l’évangélisation de l’île.

En lisière de ce lieu sacré et face à la mer repose toute la lignée des Rois et Reines ayant dirigé l’Île.  A l’une des extrémités de ce cimetière, repose Simon Lenoir. (photo 2)

A 1 km au Sud de ce cimetière, au lieu dit Hiti subsistent quelques pierres dressées de 2 à 3 m de haut et ressemblent à un ancien marae. Au dire de anciens, ces pierres proviennent d’un ancien cimetière de famille des ancêtres Ioane. Dans les temps anciens, chaque famille possédait un cimetière particulier. Selon la forme de la pierre tombale on reconnait le statut social du mort.