L’arbre fruitier le plus répandu au monde. Les manguiers viennent de l’Asie du sud est, plus particulièrement la Birmanie et l’Inde orientale. C’est le Contre-Amiral Le Gourant de Tromelin qui les introduit en Polynésie le premier en 1848, suivi de l’Amiral Bruat qui importa la variété pêche en 1852. L’amiral Bonard apporta également de nouvelles variétés de manguiers, ainsi que les missionnaires catholiques qui introduisirent une variété de mangues appelée mangue-mission. Il existe en Polynésie une variété indigène, la vi tahiti (pomme cythère), dont le fruit ressemble à celui de mangifera indica. Ayant remarqué la ressemblance, les polynésiens baptisèrent alors le fruit du nom de vi popaa.

Au milieu du siècle dernier, la plaine côtière et les vallées de Mahina étaient recouvertes par de majestueux manguiers. Malheureusement ils ont été coupés pour faire passer les lignes électriques (lire Manguiers de Mahina, l’argent ou la lumière ?)

Description botanique

Le manguier est l’arbre fruitier le plus répandu au monde. C’est un arbre fruitier majestueux qui s’élève à plus de 15 m de hauteur. Son feuillage épais et sombre forme une couronne dense et lourde. Les feuilles alternes sont longues, lisses, et lancéolées. D’abords rouges et pendantes, elles se redressent très vite, adoptant alors une couleur verte foncée sur chaque face. Les fleurs rougeâtres se rassemblent en grappes terminales très fournies et parfumées. Le fruit, appelé mangue, est une drupe ovale à peau cireuse et lisse, jaune verdâtre à rouge orangé avec un gros noyau central. Sa chair très juteuse est d’un jaune orange, et arrive à maturation entre 4 et 5 mois. Riche en vitamines A et C et source de carotène, elle a la saveur et l’odeur de la térébenthine. On trouve différentes variétés en Polynésie française :

  • mangue atoni ; manguier sauvage à fruits très parfumés fibreux
  • Vi ohure pi’o (cul en l’air) ,
  • mangue Mission,
  • opureva (mangue violette),
  • mangue carotte,
  • mangue tutehau,
  • mangue trésor.

Usages alimentaires

Les mangues sont nourrissantes. Leur suc excellent contient des pectines, de la lévulose, du glucose et de la vitamine C.

Propriétés médicinales

Le manguier est une plante aux nombreux usages thérapeutiques en médecine traditionnelle. Les feuilles du Manguier étaient utilisées pour le traitement des maladies respiratoires (l’asthme, bronchite). La mangue a des propriétés vermifuge, diurétique, astringente et laxative. La peau du fruit mûr a des propriétés antihémorragiques. L’amande contenue dans le noyau est astringente. Elle est utilisée comme vermifuge où contre la diarrhée. L’écorce du tronc est utilisée pour des traitements anti-leucorrhéïques (contre les pertes blanches)

Propriétés toxiques

Les fleurs peuvent provoquer des problèmes d’allergies respiratoires. D’autre part, la sève du manguier, la peau des mangues peu provoquer des dermites irritatives de contact.

Artisanat

Le bois de couleur clair et de qualité moyenne est utilisé en menuiserie intérieur et charpente légère.

Où en voir ?

On peut voir des manguiers dans de nombreux jardins, dans les vallées, au bord des routes et aux :