En lieu et place du magasin MCR se trouvait , le cinéma Tiare.
Outre l’anecdote, narrée par Charley Brotherson à la date de 1932-33, qui ne parle pas des oeuvres qu’il y a vu, et pour cause, c’étaient des westerns de seconde main. Mais il ne s’agissait pas d’ailleurs de devenir un amateur cinématographique mais de faire des commentaires ironiques et faire s’écrouler de rire les spectateurs, les films étant tous muets. C’est là que se développa toute la  » gouaille à la tahitienne « , quelque soit l’âge des amuseurs publics.

Commentaires

Source : Afrometh Topo-guide de Raiatea 1999