Juste à côté du paepae de Hana Tetena, il y a un grand banian visible de l’école.
Une tourterelle (Uupa), dit la légende, ramena de la Lune des graines de Ora qui était appelé aussi autrefois aoa-aa-rau (aoa aux racines multiples) car naissent, de ses branches, de longues racines adventives qui, gagnant la terre, s’y enracinent pour former de nouveaux troncs. Ces arbres sacrés étaient souvent plantés sur ou à proximité des marae.
Ses fruits ressemblent à de petites figues pourpres de la grosseur d’un pois, non comestibles, mais qui sont appréciés par le Rupe, ce pigeon sauvage qui en s’en nourrissant, assure la propagation de l’espèce. Les jeunes racines adventives qui servent à confectionner des couronnes contiennent une sève blanche laiteuse que les tahitiens employaient dans de nombreux médicaments.
Le bois de l’ora n’est pas utilisé pour la construction, seul son écorce était utilisée autrefois pour faire un tapa brun clair dont on se servait pour recouvrir les lits. Ce tapa était considéré comme le plus propre à envelopper les grandes idoles du marae et tout spécialement celles du Dieu de la guerre Oro. Les tapa en ora étaient utilisés comme serviette hygiénique.

Commentaires

Source : Ecole de Hanatetena 1977 - CE1 CE2 Maîtresse Sabine TEIEFITU
2013-08-23T20:18:47+00:00Categories: Arbre notable, Flore de Tahiti, Marquises, Tahuata|