Point de vue sur la caldeira, le centre de l’ancien volcan.

Cette zone de la vallée présente une particularité géologique : c’est le seul point de Tahiti où on rencontre de gros blocs de roches grenues, de couleur claire, au lieu des roches volcaniques habituelles.

Ce gisement de roches primitives marque assez exactement le centre de l’île, et s’est au-dessus de cette région que s’est autrefois élevé un sommet de 3.500 ou 4.000 mètres.
Puis l’érosion s’est jetée sur cette nouvelle proie. De longs sillons de plus en plus profonds se sont creusés du sommet à la mer, et pendant des millénaires les eaux ont délavé, effrité et emporté tout ce qu’elles ont pu, grattant leur proie jusqu’à l’os. Les Tahitiens appellent d’ailleurs ces crêtes: Te Ivi, ce qui signifie l’os.
Seul subsiste aujourd’hui le squelette de l’île, avec son ossature rocheuse aux flancs lisses et verticaux. De cette dévastation est née la beauté de l’île.

Commentaires
2016-07-20T17:55:44+00:00Categories: Hitiaa O Te ra, Papenoo, Point de vue, Belvédère, Tahiti|