Sur les hauteurs de la baie Maii. Petit trou dans la falaise.

Comme tant d’autres îles polynésiennes, Rapa connaissait d’incessantes luttes tribales et les fortifications servaient bien à se protéger d’ennemis de l’intérieur que de l’extérieur. Les guerres cessèrent après l’introduction du christianisme en 1826 par deux habitants de l’île, formés à Tahiti par le pasteur John Davies. Mais d’autres maux devaient frapper l’île, comme les raids de négriers espagnols dont les marins capturaient les habitants de l’île pour en faire des esclaves. Ces esclaves étaient emmenés à destination des pays d’Amérique du Sud.
On aperçoit ces vestiges sur les crêtes de la montagne bordant la baie d’Ahurei. Ces vestiges se situent dans les lieudits suivants: Ororangi – Piau – Teungarere – Maungava – Tevaitau – Morengouta – Pukutaketake – Kaimaru – Tauru – Ruatara – Pukumia – Area – Tanga

Commentaires

2013-08-23T22:17:16+00:00 Categories: Ahurei, Australes, Fortification, Rapa, Sites historiques|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1