Aux Iles Tuamotu, il n’y a pas de montagnes, les gens étaient donc jaloux de Moorea où il y en avait beaucoup. Une nuit, ils décidèrent d’aller là-bas et de voler une des montagnes.

La tentative de vol

Donc Hiro, ses frères et sœurs, qui étaient tous des demi-dieux, vinrent à Moorea dans une énorme pirogue avec toute une bande, et ils attachèrent de solides lianes de pohue (Merremia peltata) autour du mont Rotui, la Montagne Sacrée, et quand ils se mirent à tirer, Rotui commença à se séparer de la terre et devint une péninsule avec de l’eau sur trois des côtés de la montagne.

L’empreinte de Pai

Alors que le plan des voleurs semblait voué au succès, Pai, qui était un autre demi-dieu et qui habitait Tahiti, fut éveillé par son père, un grand tahua (sorcier). Pai dit le père, « Lève toi et prends ta lance magique et jette là vers Aimeho (Moorea) aux huit radiations« .

Et Pai grimpa sur la colline de Tata’a à Punaauia et il jeta sa lance en direction de Moorea. Ce faisant, Pai fit un tel effort pour jeter sa lance que, dans un rocher de la Pointe Tata’a, l’empreinte de son pied est encore visible aujourd’hui.

La montagne percée

La lance magique de Pai partit à grande vitesse en direction de Moorea et fit un trou à travers une montagne qui s’appelle depuis Mou’a Puta, la montagne percée. La lance siffla dans l’air en traversant Moorea et continua sa course jusqu’à Raiatea où elle fendit une des montagnes de cette île. Le bruit que fit la lance en passant réveilla tous les coqs de Moorea au milieu de la nuit et ils se mirent à chanter. Quand les voleurs entendirent les coqs chanter, ils crurent que c’était l’aube et ils tirèrent si fort sur le Rotui qu’ils brisèrent un morceau de la montagne qui fut projeté jusqu’à Raiatea où on peut encore le voir aujourd’hui.

Baie de Opunohu à Moorea vers 1920. Photo Franck Homes

Baie de Opunohu à Moorea vers 1920. Photo Franck Homes

Ofaitere

Les pierres marchantes, Ofaitere

Les pierres marchantes, Ofaitere

En tirant sur les lianes de pohue pour les détacher, Hiro, son frère et ses sœurs tombèrent de leur pirogue. Et les dieux de Moorea les punirent en les changeant en pierres volcaniques. Les deux frères sont visibles juste au dessous de l’abri situé au fond de la baie d’Opunohu ; ils sont à genoux au bord de l’eau à un endroit appelé Ofaitere, l’endroit ou la terre bouge. La soeur est visible sous la forme d’une pierre noire près de la passe de la baie d’Opunohu.

Et c’est depuis cette nuit que les coqs de Moorea chantent à longueur de nuit pour que personne n’essaye encore une fois de voler notre montagne.

Commentaires

Source :

Version de Christa Winkelstroeter de la légende de Rotui, appelée aussi la Légende de Pai et sa Lance Magique, la Légende de Mou’a Puta et la Légende des Deux Pierres de la Baie d’Opunohu.
Il existe une autre version dans le livre Tahiti aux temps anciens de Teuira Henry – Société des Océanistes.


2017-05-19T07:56:43+00:00Categories: Iles du vent, Légendes des îles du Vent, Moorea|Tags: |