Quelques vestiges du marae Aehau-tai ou Temaruteaoa sont encore visibles sur la parcelle Aehau et particulièrement le ahu (autel) du marae.

Commentaires

Source :

Kenneth Emory, marae de Bora Bora - Bull. de la Société des Études océaniennes n° 146/147 de mars-juin 1964


2013-08-24T01:08:26+00:00 Categories: Anau, Bora Bora, Iles sous le vent, Marae, Sites archéologiques|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1