Le mara’e Faatai se décompose des deux côtés de l’étranglement entre la baie et la lagune. Il semble que ce site sacré, très ancien ne se situe que côté montagne.
Là, où se trouve actuellement le Temple protestant, il y avait une place où était fiché en terre sept pierres. Une pierre centrale et six qui l’entouraient en un demi-cercle. Chacune avait son nom. Après certains décès tragiques et devant la volonté de construction du temple, ces pierres ont été couchées et enfouies.
Le mara’e serait Faatai. On ne peut le voir de la route puisqu’il est caché par les palétuviers.

Commentaires

Source : EMORY  K. Stan Remains in the Society Islands Bishop Museum. n°199
2013-08-23T23:30:09+00:00Categories: Iles sous le vent, Marae, Raiatea, Sites archéologiques, Uturoa|