Le marae Apataki se trouve à 60 m de la plage dans une cocoteraie dégagée au sol au recouvert de ngapata (Scaevola sericea)

Il y avait jadis deux ahu (autel), mais celui de droite a  été détruit dans les années 1930 afin de réutiliser ses pierres pour la construction d’une citerne. Un coffret à reliques (fare tini atua) fut découvert lors de la destruction de cet ahu.

 L’ahu rescapé, parallèle au rivage, est dans un bon état général. Il est limité par une bordure de pierres sur chant épaisses (20 cm). La face antérieure est plus haute (50 cm) que la partie postérieure. Au centre du ahu se trouve une pierre dressée en place tandis qu’une autre pierre qui devait être dressée se trouve maintenant couchée à l’arrière droit du ahu. Un remplissage de petits blocs de corail parvient jusqu’à 15 cm de la limite supérieure de la bordure. (photo 1)

A une dizaine de mètres devant le ahu, légèrement sur la droite, se trouve un ciste de 1,50 m sur 0,75 m qui serait un siège, avec une grande pierre dressée de section triangulaire penchée vers l’arrière qui servait de dossier. (photo 2)

Un cours d’archéologie, in situ, a été organisé en février 2011 par l’archéologue Guillaume Molle pour les élèves de l’école de Fakahina (photo 3)

Commentaires

Source :

L. Seurat 1985  - 
Hervé Audran 1917  -
Eric Conte, Archéologie des Tuamotu CPSH 1985  - MUR 10 - 
Guillaume Molle, février 2011  -            


Photo 3, les élèves de Fakahina en février 2011.


2014-11-17T17:44:10+00:00 Categories: Fakahina, Marae, Sites archéologiques, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1