A une centaine de mètres du bord de mer, au Nord du village, au pied de la falaise, se trouve un marae. Ce lieu sacré est constitué d’un péristalithe de dalles posées debout de 1 m à 1,50 m de hauteur mais espacées les unes des autres. Cette disposition est une variante du marae du type Australes, très proches des marae que l’on eut rencontrer aux îles Cook.

à 1 km à la sortie du village de Amaru en direction du village de Motuaura par la route littoral, juste à coté de l’élevage de cochons de Georges, au milieu de la cocoteraie.

Ce marae s’étend sur une vaste surface, fort heureusement assez déboisée. C’est le marae de Maratere. avec de nombreuses pierres levées, des compartiments encore bien délimités et son l’aspect général assez bien conservé. Pour un marae qui n’a jamais encore fait l’objet de fouilles archéologiques, ni d’aucune forme de protection, cela paraît surprenant.

Il se dégage une ambiance spéciale. Aucun bruit d’oiseau, seul le roulis des vagues sur le récif à deux cent mètres.

 

Commentaires

2013-08-23T22:42:05+00:00Categories: Amaru, Australes, Marae, rimatara, Sites archéologiques|