Il ne subsiste que peu de pierres pour marquer le Marae Peetau qui était l’un des plus grands marae de Tubuai. On a sans doute réparé une route voisine avec des pierres prises de ses clôtures et ses dallages et on peut trouver les pierres dans les aboutements d’un pont voisin. Le marae a aussi fourni des pierres pour des fondations de bâtiments à Taahuaia.
Le Marae Peetau appartenait à la famille Tamatoa, et les descendants actuels de Tahuhuatama, le dernier de la ligne royale à régner, sont les propriétaires reconnus de l’emplacement. Marae sur lequel est arrivé Haatauhi (Aitlen p 123)
Marae sur lequel on sacrifiait les baleines. On les coupaient , les mangeaient après cuisson et on pendait les os des baleines aux murs du marae comme décoration.
Tahuhuatama, ou Tamatoa IV, a été enterré dans ce marae. Sa tombe a été marquée par un demi-cylindre couché de maçonnerie. Tout près il y a des tombes des membres de sa famille, marquées comme les tombes modernes tubuaiennes, entourées par des rangées de petites dalles. Une de ces tombes a une dalle plus grande, grossièrement taillée en forme de pierre sépulcrale, gravée de lettres, actuellement presque illisibles. L’inscription pour autant qu’on peut la déchiffrer est la suivante:
E A R A I
R E. I P 0 H E
M I I R A 0
M D . 58
Une légende dit que le Marae Peetau a existé pendant que Paorani, un des établissements dont aucun vestige ne subsiste, était le siège du chef du district.

Commentaires

Source : Robert AITKEN Ethnology of Tubuai Bishop Museum 1922 p 135
2016-10-20T08:09:07+00:00 Categories: Australes, Marae, Sites archéologiques, Taahuaia, Tubuai|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1