Ce marae en bord de mer, est situé après le magasin de Papeno’o. Entre 1984 et 1987, il a été fouillé par les archéologues Michel et Catherine Orliac, aidés notamment de Raymond T. Graffe.
D’après les analyses des très nombreux charbons de bois (déterminant les espèces d’arbres), les archéologues supposent que ce marae était réservé aux constructeurs de pirogues.
Il a été en partie rasé en 2002 par le CAMICA. Le Service de la culture a réalisé un diagnostic, et a retrouvé les vestiges de ce marae, ce qui a permis d’en protéger les maigres restes.

Commentaires

Source : Orliac, rapports 1984 et 1986, CNRS.
Orliac, 1996, article dans : "Mémoire de pierre, mémoire d'homme. Hommage à José Garanger".
Marchesi et al., 2002 article sur le "marae Tetuahitiaa", paru dans "Bilan de la recherche archéologique en Polynésie française 2002-2003, Dossier d'archéologie polynésienne n°2 (service de la culture et du patrimoine).

2013-08-24T00:11:27+00:00 Categories: Hitiaa O Te ra, Iles du vent, Marae, Sites archéologiques, Tahiti|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1