Mehetia est la partie émergée d’un énorme volcan reposant sur des fonds océaniques de 4200m et culminant à 435m au-dessus de la surface de l’océan. Des coulées de lave du volcan ont recouvert un ancien récif corallien qui s’était constitué lors d’une phase d’érosion entre deux périodes d’activité. La jeunesse du volcan est attestée par la faible érosion des pentes et du cratère, le fait que la végétation n’ait pas encore colonisé la totalité des pentes de l’île ainsi que l’absence de récif corallien continu à sa périphérique.
Certaines légendes polynésiennes qui font état de grands feux suggèrent que les dernières éruptions se sont produites il y a moins de 2000 ans.

L’île a encore la forme d’un cône volcanique qui vient de naître, encore peu touché par l’érosion marine et le ruissellement. La partie Nord de l’île correspondant à la plus récente unité volcanique est particulièrement abrupte, à la verticale du cône de cendres et de scories qui plonge directement dans la mer, tailladé par les eaux de ruissellement, avec de fréquents éboulements. La dissymétrie des versants s’explique par l’opposition côte au vent et à la houle.

Actuellement, en dehors de Mehetia, trois autres orifices volcaniques sont en activité sur la zone chaude :

  • le Te ahi ti’a, le plus proche de Tahiti (40 km) dont le sommet se trouve à 1600 m de profondeur ;
  • le Rocard (2000 m de profondeur),
  • et le Mou’a piha’a (160 m de profondeur seulement).

L’activité volcanique de cette zone se manifeste en surface (cratère de Mehetia) par des émissions de fumerolles et en profondeur par des épanchements de lave fluide (lave en coussinet). Des crises dites « volcano-sismiques » ont lieu régulièrement. Elles s’accompagnent de très nombreux séismes de faible ampleur. En 1981, Mehetia a été le siège de 3536 séismes de mars à novembre.

Commentaires

Source :

Frédéric TORRENTE, La société insulaire de Mehetia – Me’eti’a – Université de la Polynésie française 2003 –
TALANDIER Jacques, Crise volcanosismique de Mehetia en 1981 et ses implications, rapport Laboratoire de Géophysique / CEA, Tahiti, 1983.


2015-02-10T09:15:03+00:00Categories: Iles du vent, Mehetia, Sommet|
Partagez1
Tweetez
Enregistrer1
+1
2 Partages