A Tevaitoa, le premier « motu » artificiel de Raiatea est toujours bien solide. Il a été créé par les missionnaires dans les années 1820, on y avait édifié le premier temple de file. Il est devenu depuis propriété communale.
Son usage n’a jamais été réellement bien défini, le vieux projet de centre artisanal et communal n’ayant jamais abouti, les quatre fare de bambous qui y étaient construits sont restées inoccupés.
Le pasteur Jacob Taruoura, au nom de l’histoire de son Église, en avait sollicité le retour au patrimoine de l’Église Évangélique de Polynésie Française.

Commentaires

2013-08-23T23:56:40+00:00 Categories: Espaces naturels, Iles sous le vent, Motu, Raiatea, Tevaitoa, Tumaraa|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1