Le motu de Paea’o, situé en face de la pointe Pohiva, abrite des vestiges archéologiques datés aux environs de 850 après Jésus-Christ. Des hameçons (la majeure partie pour la pêche au large) ont notamment été retrouvés et leur forme est très proche de ceux des Maoris en Nouvelle-Zélande.

Le motu est isolé par deux chenaux, non navigables, empreintes naturelles de la tentative ajournée de Hiro (dieu des voleurs) qui tenta de percer le récif à l’aide de sa pirogue, de nuit. Un guerrier de l’île l’ayant appris, vint se poster sur le motu avec son coq qui chanta dès les premiers coups de pirogue. Hiro, persuadé du lever imminent du jour, s’enfuit. Les deux chenaux sont donc peu profonds et n’entament en rien la barrière récifale. 

Commentaires
2013-08-24T13:26:19+00:00 Categories: Espaces naturels, Iles sous le vent, Maupiti, Motu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1