Dans la barrière de récifs frangeante qui entoure le petit atoll de Tupuai situé pr7s de Bora Bora, il existe sur l’alignement marae Tupaiofai – île Bora Bora, deux petites passes, Apooparai et Motunono. C’était là que les gens de Faanui abordaient autrefois à Tupai, quand ils venaient en pirogues faire le rahui de coprah.

Cette partie de l’atoll appartenait aux gens de Faanui, tandis que la partie Ouest, où se trouve actuellement le village, appartenait aux gens, de Vaitape. Tout à côté, entre les deux passes, il y avait un piège à poissons, en pierres.

Les parcs à poissons sont des pièges dans lesquels les poissons s’engouffrent et ne peuvent plus ressortir. Ce n’est pas seulement une méthode de pêche très simple, c’est une forme primitive de l’aquaculture, puisque le parc à poissons permet de conserver les prises vivantes à moindre frais, en attendant selon la demande.

C’est un mur de blocs de corail qui part des récifs et se termine près de la plage en boucle presque fermée formant réservoir circulaire. Les poissons poussés par le courant rentrent dans ce labyrinthe et ne retrouvent plus la sortie qui est à contre-courant. Les poissons séjournent dans ces bassins dans lequel on peut puiser en fonction des besoins.

Quand une bande de io’io était entrée dans le piège, une lueur venait s’agiter sur les récifs en face et signalait ainsi aux pêcheurs qu’ils devaient vite aller recueillir le poisson.

Commentaires

Source :

ROPITEAU André, 1938 Notes sur Tupai SEO Bul 139 juin 1962 p 81


2015-02-19T09:54:41+00:00 Categories: Iles sous le vent, Parc à poissons, Tupai|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1