Te Papa – Haamuri était un grand guerrier venu des îles lointaines, qui avait conquis l’un des îlots de Bora Bora et qui maintenant désirait maintenant s’attaquer la grande terre de Anau. Il rassembla sa grande armée de pirogues doubles entre l’îlot et la grande terre de Bora Bora et la divisa en deux groupes afin de combattre l’armée de la grande terre dirigé par Tuiahora.

A l’aube, les deux armées s’affrontèrent. Non loin de là, un autre guerrier Tane Tui suivait attentivement la scène. Quand le soleil fut assez haut, il vit que l’armée de Tuiahora s’affaiblissait dangereusement et décida de lui venir en aide en rassemblant les pirogues de Tuiahora en cercle semblable à un filet, de façon à ce que rien ne s’échappe. Il combattit l’ennemi pendant des heures pour venir à bout de la grande armée des pirogues doubles de Tepapa Haamuri qui se réfugia sur son îlot.

Tane Tui tua tous ceux qui se trouvaient sur son chemin. Il n’épargna aucune vie : guerriers, vieillards, femmes, enfants, pour lui c’étaient tous des ennemis. Tane Tui fut l’un des derniers grands guerriers de Bora Bora. Il mesurait 2,30 mètres, avait une force considérable, et les guerriers de Pora Pora le craignaient pour sa cruauté. Arrivé sur la plage de Tara-Ura , Tane Tui continuait ses ravages. Il y avait parmi les combattants, une femme : Teura Tu qui vit la scène et s’écria d’une voix forte : Tane Tui e, Tane Tui e, mata ite mai na i te rito ma te tane (Tane Tui, que tes yeux nous voient et que ton âme ne nous fasse pas de mal). Mais Tane Tui ne l’écouta pas. Une seule chose comptait pour lui : vaincre ses ennemis avant que le soleil ne se couche et si possible tuer son ennemi Te Papa Haamuri.

La bataille continua du coté de Aremu. Te Papa Haamuri fut mortellement blessé par deux lances et il ne restait plus grand chose de sa grande armée qui avaient combattu jusqu’au dernier homme. Tane Tui ordonna aux guerriers de retourner vers l’arrière, de soigner les blessés et de ramasser les morts qui étaient sur l’îlot. Ils entassèrent les morts sur les pirogues doubles pour les emmener dans la baie qui se nomme Aretu et les plongèrent dans le lagon. Les guerriers repartirent à la recherche des corps jusqu’à la pointe de l’îlot et jetèrent les morts dans la baie dite Te pare no haa mau. Il y avait un très grand nombre, entassés les uns sur les autres. Leur chair se décomposa et leurs os blanchirent avec le temps. Les morts étaient semblables à de la brousse ou à des branches d’arbres sèches qu’on trouve dans un lagon. Tane Tui remercia le reste de l’armée de son ami Tuiahora pour son courage et sa combativité. Puis, il se dirigea vers son marae du nom de Taria Moaiho pour remercier les dieux de l’avoir protégé et leur offrit la tête du grand guerrier Te Papa Haamuri .

Commentaires

Source :

Cette légende est tirée d’un Puta tupuna (récit des ancêtres) de Bora Bora


2013-08-24T01:10:27+00:00 Categories: Anau, Bora Bora, Iles sous le vent, Sites insolites, Sites légendaires|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1