Maatea (fronde blanche). C’est un gros village très groupé aux maisons pimpantes et fleuries avec de belles cocoteraies. Ce village était autrefois connu pour ses plantations de café. Les jardins d’aujourd’hui comportent encore de nombreux arbres fruitiers et de superbes plantes ornementales et florales : manguiers imposants, avocatiers, pamplemoussiers, frangipaniers, crotons, auti, oiseaux de paradis ou héliconia.

En face du temple, à droite, une piste remonte la vallée de Toto durant 5 km environ. On peut, par ce chemin, accéder à l’ancien cratère au pied du mont Tohivea.

Selon la légende de la formation de Moorea à partir d’un poisson magique venu de l’île sacrée d’Havai’i, Maatea et Haumi forment la partie haute du corps du poisson. Maatea s’étendait de Paroa (Long Fort) jusqu’à Te-rua-upo-o (Puits de têtes) et la montagne qui domine s’appelait Te-mou’a-iti-o-r’o (la petite montagne de gloire).
De Te-rua-upo-o à Matau-varu (Huit Hameçons) s’étend Haumi au sud-est. La montagne qui domine s’apelait Pu’u-tapairu (Le Pic de la Vierge qui Attend).

Commentaires

Source : Guide MOOREA, Service du Tourisme 2000

2013-08-23T21:27:26+00:00Categories: Afareaitu, Iles du vent, Moorea, Sites historiques, Village|