Les montagnes polynésiennes étant jeunes et escarpées, les plateaux sont assez rares. Le plateau des orangers à Punaauia qui abritent de précieux orangers sauvages est à la fois le plus connu et le mieux protégé.