« A culture différente, historicité différente ». Cette citation s’adapte parfaitement au patrimoine historique de la Polynésie française. Les traces de notre passé, qu’il s’agit de vieilles bâtisses, de monuments, de forts, d’églises ou de lieux évocateurs, sont les témoins d’un passé qui mériterait d’être mieux connu et préservé.

Monuments historiques

Lieu de mémoire, de commémoration d’un événement, d’une bataille ou d’une guerre, un monument peut également avoir été édifié en l’honneur d’un personnage célèbre.

Maisons anciennes

Les anciennes maisons polynésiennes n’ont pas survécu aux méfaits de l’humidité et des termites. Seules subsistent quelques rares demeures, comme témoins d’un passé ou d’une architecture ancienne.

Lieux historiques

lieux historiques, généralement reconnus parce qu’ils sont associés à un événement ou à un personnage important, procurent un lien avec le passé et contribuent à l’identité de la Polynésie française.

Patrimoine religieux

On qualifie d’éphémère l’architecture religieuse en Polynésie. Il est vrai que mis à part les édifices religieux des Gambier, les anciens temples et églises trop étroits ont souvent été détruits.

Patrimoine maritime

Les eaux polynésiennes abritent des épaves de vaisseaux des grands navigateurs du 18ème siècle, de clippers américains et de baleiniers du 19ème siècle, ou plus récentes de goélettes et bonitiers.

 

Objets historiques

Au hasard des promenades, de nombreux objets historiques ont été ramassés et ont quitté leurs lieux d’origine pour être exposés dans une maison ou un jardin. Ils n’en demeurent pas moins intéressants.