Tahiti et ses îles rengorgent d’espaces naturels extraordinaires, mêlant au vert profond de la végétation, l’ocre de la terre et l’émeraude des lagons. Une palette de couleur que Gauguin et de nombreux peintres sont venus chercher dans les îles polynésiennes et que vous pourrez découvrir au fil des pages

Motu – Ilôts

Parmi les paysages polynésiens, les motu, ces petits îlots, situés en chapelets en périphérie des atolls, occupent une place privilégiée. Quelques rares sont habités.

Vallées

Mystérieuses comme les vallées marquisiennes, riches de vestiges archéologiques comme la vallée de la Vaiote,  les vallées des îles hautes cachent chacune leur caractère particulier.

Plages

La plage de sable blanc d’Aukena, serait, l’une des plus belle du monde. Mais les plages de sable blanc de Bora Bora, plus connues, ou celle d’Anaho à Nuku Hiva sont également fort belles.

Iles hautes

Les îles hautes se remarquent de loin avec leurs fortes pentes qui plongent dans bleu de l’océan. La plus prestigieuse est Bora Bora, mais celles des Gambier sont étonnantes.

Atolls

L’atoll, formé de récifs coralliens et de motu couverts de cocotiers entourant un lagon central bleu émeraude, présente le paysage typique des mers tropicales.

Sommets

Autant les baies sont profondes, les sommets des montagnes sont le plus souvent souvent escarpés. La forme de certains sommets, comme le Diadème à Tahiti, ou les pics de Ua Pou, sont de véritables curiosités naturelles.

Sentiers

Les montagnes sont sillonnées de sentiers tracés par les anciens qui sont désormais parcourus par les randonneurs. Au Gambier, les « pavés » sont des chemins pavés réalisés sous l’égide des missionnaires.

Baies

Baies accueillantes dans lesquelles s’abritèrent les vaisseaux des navigateurs du XVIIIème siècle, ou plus sauvages comme la baie des vierges de Fatu Hiva, elles ont en commun la beauté de leurs paysages.

Passes

Les atolls sont entrecoupés de nombreuses passes. La passe Kaki à Hao est l’une des plus fermée car il faut donner à la déesse le « mot de passe«  avant de franchir les flots tumultueux. 

Pointes

Langues de terre qui s’étendent sur l’eau, comme la pointe du Tahara’a entre Arue et Mahina, ou la pointe Tata’a à Faa’a qui joue un rôle important dans la mythologie polynésienne.

Lagons

Les couleurs des lagons, cette grande étendue d’eau peu profonde à l’intérieur d’un atoll, varient suivant les atolls du vert clair à Anaa au bleu émeraude à Bora Bora.