Le Clérodendron grimpant, Clerodendrum thomsoniae, est une liane originaire de l’Afrique de l’Ouest, du Cameroun, aux belles fleurs blanches et rouges.

Il est également appelé Clérodendron de Thomson, coeur de Marie aux Antilles, bleeding heart vine (Liane cœur saignant) ou bagflower (sac à fleur) dans les pays anglo-saxons et Gueule de dragon de cristal en Thaïlande. Cette plante a été très populaire au milieu du 19ème siècle sous le nom de beauty bush.

Le nom du genre botanique Clérodendrum provient des mots grecs kleros signifiant hasard et dendron signifie un arbre. L’épithète spécifique thomsoniae honore le médecin écossais Thomas Thomson qui était en 1855 surintendant du jardin botanique de Calcutta.

Le Clérodendron grimpant fait partie de la famille des lamiacées comme la menthe, le basilic et le coléus (vieux garçon).

Des clochettes blanches

C’est un arbuste ou une liane qui peut atteindre 4 m de hauteur à feuilles persistantes ovales. Ses fleurs sont disposées en grappes à l’extrémité des branches. Elles sont en forme de clochettes, avec des calices blancs d’où s’échappent des corolles de pétales de couleur rouge sombre et de longues étamines. Les baies sont rouges et noires à maturité. Pour fleurir dans de bonnes conditions, le clérodendron grimpant exige une bonne lumière, mais tamisée car il ne supporte pas les rayons directs du soleil, et que ses racines soient dans un sol humide. A la fin de la période de repos, il convient de rabattre au moins de moitié des pousses de l’année précédente.

Des feuilles utiles

Les feuilles du clérodendron grimpant sont utilisées en pharmacopée traditionnelle. Les feuilles et les fleurs écrasées sont appliquées en cataplasmes sur les ecchymoses, les coupures et les plaies. Les feuilles macérées sont utilisées comme shampooing antipelliculaire. Le jus de feuilles pilées sert à soigner les maux d’oreille. L’infusion de feuilles est utilisée comme remède pour éliminer les toxines du corps.

Commentaires
2016-12-20T17:45:26+00:00Categories: Fleurs de Tahiti|