Le Ylang-ylang, Motoi, (Cananga odorata) originaire de l’Asie du sud-est, est connu depuis longtemps par les marquisiens qui utilisent les fleurs très odorantes pour parfumer le monoï ou pour la composition de bouquets aphrodisiaques. Il aurait été introduit à Tahiti en 1850 par M. Dunnett.

Des fleurs odorantes vert pâle

Le Ylang ylang est un grand arbre aux branches noueuses et au feuillage persistant, pouvant atteindre 30m de hauteur. Les feuilles alternes et d’un vert vif, sont disposées régulièrement le long des rameaux. Les fleurs souvent en grappes, dégagent une odeur pénétrante et épicée. Les pétales d’abord blancs, prennent ensuite une teinte verdâtre puis virent au jaune tandis que leur base se colore en rouge. Les fruits renferment 6 à 12 graines aplaties d’un brun pâle.

Macro de fleur de Ylang-ylang, Cananga odorata © Tahiti Heritage

Macro de fleur de Ylang-ylang. © Tahiti Heritage

Graines de Ylang-ylang, Cananga odorata © Tahiti Heritage

Graines encore vertes de Ylang-ylang.

Usages traditionnels du ylang-Ylang

L’huile de Ylang ylang est depuis fort longtemps utilisée comme traitement pour la croissance des cheveux dans de nombreux pays. En Indonésie, les fleurs de Ylang Ylang sont dispersées sur les lits des couples des jeunes mariés car le parfum aurait un effet calmant et euphorique.

Aux Philippines, la plante est souvent utilisée dans divers baumes pour traiter les plaies, les brûlures, et les piqures d’insectes.

Chez nous, les marquisiens utilisent les fleurs très odorantes pour parfumer le monoï ou pour la composition du Umuhei, le bouquet aphrodisiaque marquisien.

Humuhei, le bouquet marquisien aphrodisiaque

Huile essentielle de Ylang-ylang

L’huile essentielle d’Ylang ylang est anti-dépressive, relaxante voire sédative. Elle est recommandée dans les cas d’angoisse, d’arythmie, de dépression nerveuse, de stress. Elle aurait le pouvoir de restaurer le désir sexuel chez les hommes et les femmes et est un excellent remède naturel pour lutter contre l’impuissance.

Le parfum floral du Ylang-ylang

L’essence d’Ylang-ylang dégage un parfum tout à la fois floral, épicé, exotique, puissant, camphré, médicamenteux et légèrement fruité. Cet arôme a été rendu célèbre en 1923 par Coco Chanel avec le parfum Chanel n°5, puis en 1938 par Patou avec Joy.  Cet arôme a été rendu célèbre en 1923 par Coco Chanel avec le parfum Chanel n°5, puis en 1938 par Patou avec Joy. Il rentre aujourd’hui dans les notes de base de nombreux parfums.

Où voir des Ylang-ylang ?

Il y a un magnifique pied de Ylan-Ylang dans le jardin de l’évêché de Tahiti, à Papeete.


Découvrez de nombreuses autres fleurs dans nos rubriques : Fleurs de Tahiti et des îles, et Jardin de senteurs tahitiennes


Commentaires

Source :

Olivier Babin, Ylang Ylang, Relaxant et aphrodisiaque. Fenua TV, mai 2016

392 Partages
Partagez382
Tweetez
Enregistrer10
+1