Un symbole d’évangélisation hasardeuse. En août 1877, la mission catholique reçut deux nouveaux missionnaires de France et il fut décidé d’en envoyer un à Fatu Hiva (abandonné par les catholiques en 1855) et l’autre à Ua Huka, abandonné depuis 1860. Le Père Privat Delpuech fut affecté au dernier poste. Une petite chapelle fut construite. Toutefois, peu de temps après le père Privat retournait à Tahiti et à nouveau l’évangélisation de Ua Huka fut abandonnée.

Les vitraux du cœur de l’église de l’Immaculée-Conception ont été réalisés par Deanna de Marigny en 2002.

 

Commentaires

2017-08-18T16:18:20+00:00Categories: Marquises, Patrimoine religieux, Ua Huka, Vaipaee|Tags: |