On qualifie d’éphémère l’architecture religieuse en Polynésie. Il est vrai que mis à part les édifices religieux des Gambier, les anciens temples et églises trop étroits ont souvent été détruits pour faire place à des édifices plus grands.