Le 7 février 1906, le navire County of Roxburgh est pris dans un terrible cyclone alors qu’il traverse l’archipel des Tuamotu que les cartes marines appelaient à l’époque « l’archipel des îles basses et dangereuses« . L’immense coque est projetée par-dessus le récif par une lame de 22 mètres de hauteur.

Le navire County of Roxburgh

Le navire County of Roxburgh fut construit en 1886 à Glasgow en Écosse par les chantiers Barclay et Curle pour la compagnie R. & J. Craig & Co. C’était l’un des douze navires appartenant à cette compagnie. C’était un immense quatre-mâts à coque et mâts de fer, il jaugeait 2200 tonnes, mesurait 90 mètres de longueur pour 12.80 mètres de largeur au maître-couple et 7.30 mètres de creux.

Jusqu’au début du siècle, il navigua entre l’Écosse et les Indes, puis vers le Japon et enfin sillonna l’océan Pacifique.

Le navire County of Roxburgh

Gravure du navire County of Roxburgh sous voile (State Library of Queensland)

Le navire County of Roxburgh

L’épave du County of Roxburgh, sur le récif de Takaroa en 1938

Le naufrage du County of Roxburgh

Le 18 décembre 1905, le County of Roxburgh quitte Caldera au Chili pour Melbourne en Australie.

Le 7 février 1906, il est pris dans un terrible cyclone alors qu’il traverse l’archipel des Tuamotu et toutes ses voiles furent réduites en lambeaux, le navire était hors de contrôle et courrait, poussé par le vent .

Le 8 février 1906, le navire n’est plus contrôlable, des brisants sont aperçus sur l’avant. Ultime manœuvre, une chaloupe est mise à l’eau, mais elle sombre immédiatement avec 10 hommes d’équipage. Quelques minutes plus tard l’immense coque est projetée par-dessus le récif par une immense lame, estimée par les marins à 22 mètres de haut et déposée à une centaine de mètres plus loin sur la plage de l’atoll de Takaroa.

La nuit tombait à présent et craignant de perdre contact avec ses hommes dans l’obscurité, le capitaine Leslie leur ordonna de se rassembler dans le salon. Il n’y avait plus rien à faire sur le pont, et le risque que tout le monde soit tué par la chute des mâts et des espars était imminent. La plupart des survivants avaient subi des coupures et des écorchures graves. Après avoir été retrouvés, ils ont été soignés.

Le bruit de l’acier déchiré et des boiseries était infiniment plus fort au sol que sur le pont et le courant d’eau qui balayait la cale semblait secouer le navire beaucoup plus violemment.

«Elle va faire éclater ses éclats en une minute et tomber en morceaux comme un jeu de cartes», a déclaré un marin, exprimant la peur qui préoccupait tout le monde.

«Les navires construits par Clyde ne se décomposent pas aussi facilement que tout cela.» Répliqua vivement le capitaine, mais il parlait sans grande conviction.

Epave du Epave du County of Roxburgh, Takaroa 2004. © Tahiti Heritage

Epave du County of Roxburgh, Takaroa 2004. © Tahiti Heritage

Intérieur de l'épave du County of Roxburgh, Takaroa

Intérieur de l’épave du County of Roxburgh en 2004, Takaroa

Depuis, le bateau a beaucoup souffert d’un incendie. Il a brûlé pendant une semaine dans les années 1970 d’après les dires des habitants. Quelqu’un aurait mis le feu à des restes de peinture en pots stockées dans la cale.

Au début des années 1960, l’épave a servi de décor pour certaines scènes du film Le reflux tourné par Roger Vadim avec Catherine Deneuve.

En 1994, Robert Veccella et Christian Verron du GRAN (Groupe de Recherche en Archéologie Navale) ont effectué une campagne de relevés des vestiges.

Commentaires

Sources :

Robert Vecella, Groupe de Recherche en Archéologie Navale (GRAN)
County of Roxburgh.com