L’épave de la Sarah Ann, gît par 15 à 20 m de fond près de l’atoll de Tematangi aux Tuamotu.

Cette goélette américaine ou chilienne, était partie de Valparaiso au mois de mars 1856, pour les îles Gambier, où elle devait prendre un chargement de nacre.
Début juin 1857, le capitaine Danhu de la goélette Julia, dît qu’en longeant l’île de Bligh (Tematangi) avoir aperçu des débris qui pourrait être ceux du navire disparu. Plus tard, les seize insulaires avouèrent le massacre des dix sept infortunés passagers de la goélette.

Il y a quelques années deux canons ont été repêchés. L’un doit se trouver au musée de la Légion à Calvi (Corse, France) et l’autre qui avait disparu dans les cales d’une goélette ravitaillant les îles est arrivé à Nututavake.

Lire les articles :
Canon de la Sarah Ann à Nukutavake
– Canon de la Mathilda à Moruroa

Commentaires

Source :

Groupe de Recherche en Archéologie Navale (GRAN) Rapport d’activités 1993 – p 94 et 96
CAILLET Xavier La tragédie de la Goélette Sarah Ann. SEO Bull 67 p 222
STEVERSON R.L Relation sur le naufrage de la goélette Sarah Ann. SEO Bull 67 p 233
LAGUESSE Jeanine Quelques naufrages oubliés SEO Bull 124 p 847.


2015-07-01T15:37:51+00:00 Categories: Patrimoine maritîme, Tematangi, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1