Les anciennes zones d’extraction du phosphate au milieu des feo de Makatea montrent des excavations parfois profondes d’une trentaine de mètres. L’un des sites, nommé Pote Hole est un gouffre d’environ 75 m de profondeur qui servit de station de pompage d’eau potable.

L’ouvrage mesure 15 m dans le sens NS et 8 m dans le sens EW. Pendant les premières années d’exploitation, l’un des problèmes les plus difficiles à résoudre a été le ravitaillement en eau. Toute l’île était équipée de citernes pour recueillir l’eau de pluie, aussi bien pour les habitations que les ensembles industriels. Cependant, il fallait parfois en période de sécheresse prolongée importer de l’eau par cargos.

Ce n’est qu’en 1933 qu’un système de pompage de la nappe phréatique de cet immense karst fut installé, ce qui permit de fournir suffisant d’eau pour l’ensemble de l’île. Une éolienne fournissait le courant électrique pour faire fonctionner les pompes. On peut y voir l’ancien treuil et le panier qui servait à descendre au niveau le plus bas pour accéder aux deux pompes en bronze qui servaient jadis à approvisionner en eau le Village de Vaitepaua et ses habitants. A l’époque on pouvait pomper jusqu’a 16 000 m3 d’eau par jour, sans altérer la nappe phréatique.

Commentaires

Source :

DANTON H., 1992. Makatea. Bulletin de la Société des Études Océaniennes, Paris, n° 258-259.
Photos :
1. La passerelle au dessus du gouffre, avec le treuil.
2. Le panier qui permettait de descende au fond du gouffre.
3. Le gouffre « pote hole »


2016-10-20T08:08:46+00:00 Categories: Archéologie industrielle, Makatea, Tuamotu|Tags: |
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1