La grotte de Hina, à proximité du chemin de Moumu sur l’atoll surélevé de Makatea, est la plus fréquentée de nos jours. La population et les enfants de l’école viennent y faire leur toilette ou s’y amuser en plongeant depuis les parois en se suspendant à une corde. On y descend par des marches taillées dans le rocher en forte pente vers une grande salle située à 30 m de profondeur. Le bassin d’eau douce est alimenté par la nappe phréatique. Stalactites et stalagmites ornent de grandes salles auxquelles on accède à la nage dans une eau fraîche et transparente.

De la voûte de la première salle, la grotte Vaimarui, pend au dessus de l’eau un énorme stalactite d’une cinquantaine de centimètres de diamètre dénommé “ le pied d’éléphant”. La légende dît qu’il porte bonheur et qu’il suffit de le toucher de la main gauche et faire un vœu.

Cette salle communique avec la grotte Vairoa, « la grande eau » qui comporte le stalagmite dit « de la princesse ». Au beau milieu de cette grotte, se dresse hors de l’eau la stalagmite dite « de la princesse ». C’est ici que venait Hina, dont la seule beauté suffisait à éclairer les parois rocheuses. Elle se baignait dans la grotte les soirs de pleine lune, enduite d’huile de maiere ma’atea, une plante endémique de Makatea.

Les différents essais d’exploration en profondeur se sont révélés infructueux, car le fond se situerait à plus de 500 m de profondeur. Un reportage a été réalisé en 1993 par RFO avec les plongeurs du Yacht Club de Tahiti

Commentaires

Source :

Julien Mai, Olivier Babin, Claude Serra, 2000


2016-06-20T18:06:50+00:00 Categories: Grotte, Makatea, Moumu, Tuamotu|
1 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer1
+1