L’île au récif est une barrière de corail constituée de féo qui peuvent atteindre deux mètres de hauteur. Les féo sont nés du corail; mais pour obtenir leur structure actuelle, ils ont été modifiés par la circulation à l’intérieur des coraux morts qui forment le soubassement des atolls, d’une eau de mer riche en magnésium . Les pores naturels du corail se sont progressivement remplis de calcite magnésienne, le corail d’origine est devenu plus dur et plus dense ( le calcaire magnésien, ou dolomie, est plus dur et sonne clair lorsqu’on le frappe avec un objet). Lorsque les atolls comme Rangiroa ou Makatea, sous l’effet du poids des îles de la Société, se sont soulevés, ce corail dolomitisé s’est trouvé hors de l’eau. Étant plus résistant il a été ensuite modelé par vent, la pluie et la mer qui lui ont donné ses formes et ses découpes. Les nombreux bonitiers, parua, qui peuplaient cette zone ont malheureusement disparus, sous l’effet d’une surexploitation.

Commentaires

Source :

Claude SERRA Photo : Miri TATARATA


2016-10-20T08:09:14+00:00 Categories: Monuments naturels, Rangiroa, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1