L’atoll de Manihi, qui s’appelait auparavant Paeua, doit son nouveau nom à la légende de Maraurau, l’histoire d’une belle princesse de Tahiti qui conquit le cœur du roi de Manihi.

Il manquait une reine

Le roi Makiroto, était un bon roi, aimé et respecté de tous. Il avait réussi à rendre prospères son île Paeua (Manihi) et son village. La population était fière de son souverain. Pourtant l’homme n’était pas vraiment heureux; il lui manquait une femme, une reine pour son royaume.

A Tahiti, la princesse Maraurau se sentait bien seule. Quand elle entendit parler de la tristesse et solitude du roi Makiroto, elle décida, sans plus attendre, de partir pour le royaume de Paeua et de lui proposer de devenir sa femme.

La princesse Maraurau en quête d’un mari

Après de longues journées en mer, elle arriva sur l’atoll de Paeua et accosta au village. Les habitants se précipitèrent à sa rencontre et le roi s’empressa de la recevoir avec le respect et l’égard dus à une souveraine, une arii. Le roi comprit rapidement qu’il s’agissait d’une vrai princesse et lui demanda :

– E aha te tere, tere hia mai Paeua nei ? » Que viens-tu faire à Paeua ?
– E raga taua !  je viens pour te rencontrer !, répondit Maraurau. Je viens aussi pour chercher un mari et lui donner des enfants.

Manihi, la terre du bon accueil

Makiroto resta sur sa réserve, réticent à ses avances. Il la laissa cependant s’exprimer et l’écouta. Sensible à l’accueil princier qu’on lui avait réservé, elle dit à propos de l’île :

 – Manihinihi tautara te nuku Maraurau i te nuku ! ; ce qui signifie La terre qui accueille bien les étrangers.

Voilà d’où vient le nom de l’atoll, Manihi ou la terre de bon accueil. Quand au roi Makiroto, il ne put rester insensible au charme de la belle princesse Maraurau et décida d’en faire sa femme. Elle lui donna deux filles, deux petites princesses. Et le nom de Paeua fut conservé pour désigner le village principal.

Commentaires

2016-12-21T16:18:33+00:00Categories: Légendes des Tuamotu, Manihi, Tuamotu|