Sur la terre Hitirari située sur la côte sud, se trouve une zone de fosses de culture (maite), importantes de par leur nombre et leurs dimensions. Cette concentration de maite se trouve sur une bande de terre relativement large et moins touchée par les raz de marée et les cyclones. Cette zone est abandonnée, très humide et comblée de feuillage et de noix de coco.

Le principe des fosses à culture, maite, consiste à creuser le sol corallien de quelques mètres pour atteindre le niveau de la nappe d’eau souterraine puis de reconstituer une couche de terre végétale en mélangeant de la terre sableuse avec des fragments de plantes ou de feuilles appropriées pour réaliser un bon compost. Dans cette couche de terre fertilisée et régulièrement amendée, étaient cultivés des tubercules comme le taro (Colosia esculenta), le ape (Alocasia macrorrhiza), le matoa (Cyrtosperma chamissonis) mais également d’autres plantes alimentaires comme le pia (Taca leontopetaloïdes) et probablement des bananiers et des ti (Cordyline terminalis).

Commentaires

Source :

Christiane Dauphin - Service de la Culture et du Patrimoine. Aout 2004


2014-03-14T08:41:38+00:00 Categories: Aménagement horticole, Mataiva, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1