A Tetamanu on peut voir le trou des Mokorea, un koko c’est à dire un tunnel corallien creusé naturellement dans le platier.

Les Mokorea étaient un peuple qui vivait sous terre, par peur de la lumière et du feu. Hommes et femmes vivaient nus et mangeaient cru. Ils circulaient d’un archipel à l’autre de la Polynésie, un trou aux Australes, un autre aux Gambier, etc.., sortant seulement la nuit. Ils viendraient du temps d’Hawaiki Nui, époque d’un seul peuple et d’une terre unique dont Fakarava était le centre, avant que les terres ne se séparent et que ne montent les eaux de l’océan. Une femme aux cheveux lâchés est sortie de terre à plusieurs reprises il y a quelques années. A l’une de ces sorties, les hommes de Tetamanu l’ont prise pour qu’elle raconte. Elle voulait accoucher au dehors, car sous terre les Mokorea ouvrent le ventre des femmes enceintes pour prendre le bébé.

Voir la légende de Marere Heiriki, à Fakarava, Caillou Tuki

Commentaires

Source :

Ecole maternelle de Fakarava 2000 (SP.SM.SG) – Eugène CAILLOT 1914 Histoire de la Polynésie


2016-04-22T14:42:00+00:00Categories: Fakarava, Koko - trous bleus, Tetamanu, Tuamotu|Tags: |