Le seul marin français dont le nom figure, après Bougainville, dans l’histoire des îles d’Océanie à la fin du dix-huitième siècle, est le Capitaine Marchand. Un changement de route imprévu lui fit découvrir du 15 au 21 juin 1791, le groupe Nord Ouest des îles Marquises, ignoré par Cook dans son voyage de 1774.

Marchand revenait en 1788 du Bengale, quand il rencontra sur la rade anglaise de Sainte-Hélène,le capitaine anglais Portlock. Ce dernier lui confia qu’il y avait de gros bénéfices à faire, en achetant pour les revendre en Chine , des peaux de loutres à vil prix, sur la cote occidentales de l’Amérique du nord. Marchand obtint, à son retour en France, que ses armateurs, MM. Baux, de Marseille, fissent les frais d’une campagne commerciale dans le Pacifique.

Il partit, le 14 décembre 1790, avec un navire spécialement construit et approvisionné pour les mers du Sud. C’était le Solide, dont l’équipage comprenant, outre le commandant, deux capitaines adjoints : MM. Masse et Chanal, trois lieutenants, deux chirurgiens, et trente neuf matelots.

Marchand doubla le cap Horn en avril 1791 et se proposait de cingler sans relâche vers la côte nord-ouest d’Amérique quand on s’aperçut à bord que l’eau s’était corrompue dans les futailles et qu’il fallait la renouveler. Marchand se décida pour les Marquises, qui ne l’écartaient pas de sa route, et, le 12 juin, on signalait la vue de Fatu Hiva. Marchand passa devant Motane, Tahuata, l’île Hood et mouilla à la baie de la Madre de Dios, où les indigènes lui firent un excellent accueil.

En quittant Tahuata, le 20 juin, Marchand aperçut dans le N.-0. une tache fixe qui prenait la forme d’un pic éleva au-dessus du niveau de la mer. Les cartes ne signalaient aucune île, et Marchand fit voile vers ce qu’il devinait être une terre inconnue. Il eut le plaisir de découvrir ainsi l’archipel formé par les îles Ua Pou, Ua Huka, Nuku Hiva, Eiao et Hatutu, qui furent baptisées : îles Marchand, du Solide, Baux, Masse et Chanal. L’ensemble reçut le nom d’îles de la Révolution.

Les géographes ont, depuis, rattaché ce groupe aux Marquises, et on a su qu’Ingraham, capitaine du Hope, de Boston, les avait visitées en 1771 pour la première fois.

Une plaque commémorant la visite du Capitaine Marchand à Ua Huka a été élevée dans le jardin de la mairie de Vaipaee.

Commentaires

Source :
Journal de bord d’Étienne Marchand : Le voyage du « Solide » autour du monde, 1790-1792

2016-10-20T08:08:27+00:00Categories: Marquises, Monument, Ua Huka, Vaipaee|