Lieu de passage obligatoire.
Traverser le lagon de Mataiva en bateau est un jeu de piste que seul les pêcheurs de l’atoll maîtrisent. L’embarcation à fond plat se faufile d’une vasque d’eau à une autre et à la frontière des deux, des blocs de coraux affleurent à la surface de l’étendue d’eau turquoise. Sur les eaux lumineuses du lagon, un monolithe noir semble flotter : c’est un platier corallien, dénommé papa Mataiva (le rocher de Mataiva). Jadis un arbuste miki miki poussait sur cette pierre… Par quel miracle l’arbre puisait-il la force de se dresser ainsi, dans un sol rocailleux au coeur d’une étendue d’eau salée ?

C’est également un lieu légendaire qui représente le centre de l’atoll, le pito de Mataiva (le nombril le centre spirituel de l’atoll). les gens du village racontent que tant que l’on a pas posé le pied sur cet étrange bloc de basalte, l’on ne peut pas prétendre être arrivé à Mataiva.

PS : La photo a été prise en 2002, le jour de la fête nationale française, le 14 juillet, et le hasard a fait que les trois visiteurs soient habillés avec les couleurs françaises : bleu, blanc, roure.

Commentaires

Source :

Olivier Babin 2002 – 2016

2016-10-20T12:26:05+00:00 Categories: Légendes des Tuamotu, Mataiva, Rocher remarquable, Tuamotu|
307 Partages
Partagez307
Tweetez
Enregistrer
+1