Une pierre, deux légendes :

  • Tout d’abord, la légende de Honoura et des sept princesses de Raroia, qui furent changées en courants marins.
  • Ensuite, la légende de la déesse Ragi-pô ou la reine descendit sur l’île et plaça vers le milieu de l’île la huitième pierre vivante de son royaume.

Cette pierre existe encore de nos jours. Le habitants l’appelle “te pito o te fenua” (le nombril de l’île) ou également “a tapega mai na” (tiens moi).

Commentaires

Source :

MANUTEHAI Charles, la fleur polynésienne dans l’histoire et la légende p 62 et 70


2016-03-14T17:32:29+00:00Categories: Légendes des Tuamotu, Raroia, Tuamotu|Tags: |