Sur le flanc de la falaise de Temao, s’étageaient les installations de transformation du mirerai. Un train, dont le réseau de voies ferrées desservait l’île de Makatea sur plusieurs kilomètres, acheminait le sable phosphaté jusqu’à l’usine de séchage. Une fois la teneur en eau ramenée de 13 à 3 %, le minerai était stocké dans trois immenses silos d’une capacité totale de plus de 30 000 tonnes. Le minerai était ensuite acheminé sur le tapis roulant du pont transbordeur de 106 m de long jusqu’aux minéraliers à raison de 550 tonnes à l’heure.

Commentaires

Source :

Photos
1. Intérieur des silos de stockage. Photo Yann
2. Usine de traitement du phosphate. Photo Fayadat
3. Silos en 1909. Photo National archives Australia 


Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1