La fleur de Tiare Tahiti (Gardenia taitensis) est la fleur symbole de Tahiti. Offerte en couronne ou séparément, elle est un signe de bienvenue. Portée à l’oreille, elle revêt une signification particulière suivant son emplacement :

  • placée à gauche, du côté du cœur, elle indique que la personne est prise ;
  • placée à droite, elle signifie que la personne est disponible.
  • si vous portez des tiare des deux cotés à la fois, cela signifie que vous êtes marié(e) mais que vous êtes quand même accessible !
  • si le tiare est porté vers l’arrière cela signifie « immédiatement ».

Dans la Polynésie d’autrefois, la tiare Tahiti était sacrée, seuls les rois avaient le droit de la cueillir. Lorsque des personnes de haut rang se mariaient, leur maison et leur lit étaient tapissées de ces fleurs pendant trente jours. Au siècle dernier, la fleur de tiare Tahiti servait à la confection du Horo, une coiffe constituée d’une feuille de fougère odorante maire et d’une tiare Tahiti enfilées sur une tige de niau, dont les Tahitiennes aimaient orner leur chevelure. Les fleurs de tiare Tahiti sont également utilisées pour confectionner le Kumuhei, le bouquet aphrodisiaque marquisien (photo 3).

Dix noms pour la même fleur

La tiare Tahiti, que les polynésiens appelaient autrefois tiare ma’ohi, porte dix noms différents suivant son stade de maturité,

Les quatre premiers boutons qui sont encore fermés appartiennent aux dieux, d’après la mythologie polynésienne :

  1. Oteo. Le premier bouton appartient au dieu Taaroa, le créateur du monde.
  2. Umoa. Le deuxième bouton qui appartient au dieu Atea, le créateur de l’espace et de la tiare ma’ohi.
  3. Umatatea. Le troisième bouton appartient au dieu Tane qui est le dieu de la beauté.
  4. Umoa Tea. Le quatrième bouton appartient à Hina, la déesse de la lune.

Les six autres fleurs qui sont ouvertes appartiennent aux humains :

  1. Ua Pua te tiare, lorsque la fleur des amoureux commence à s’ouvrir (photo n°2)
  2. Ua Uaa te tiare, lorsqu’elle vient juste de fleurir. C’est la fleur des hommes (photo n°1)
  3. Ua Mahora te tiare, lorsque la fleur est fleurie pour les amoureux.
  4. Ua Maemae te tiare, lorsque la fleur est flétrie. Les amoureux sont restés eux-mêmes.
  5. Ua Oriorio te tiare, lorsque la fleur est enroulée sur elle-même. Les amoureux sont à l’agonie.
  6. U amaro te tiare, lorsque la fleur est sèche. Le souffle de la vie s’est envolé.

Description botanique

Le Tiare tahiti est un arbuste à fleurs que l’on retrouve dans la majorité du Pacifique insulaire. Ses feuilles opposées sont de couleur vert foncé et vernissées. Sa floraison est annuelle. La fleur régulière est aussi immaculée que la neige, et possède un parfum incomparable. La floraison annuelle assure sa disponibilité permanente aux Tahitiennes. Les fleurs ont entre 5 à 8 pétales soudés à leur base et forment un tube étroit qui peut être vert ou jaune. La corolle est attachée au calice au sommet de l’ovaire. Le nombre d’étamines de couleur jaune correspond toujours au nombre de pétales. La fleur est toujours stérile. En Polynésie, le Tiare tahiti est privé de ses insectes pollinisateurs, et ne se reproduit qu’exceptionnellement de façon naturelle. L’omniprésence et le statut de la plante sont donc essentiellement dus à l’intervention humaine, par bouturage ou marcottage.

La tiare Tahiti, bien que considéré comme plante indigène, est probablement originaire de Micronésie. Il aurait donc été transporté lors des grandes migrations humaines qui ont conduit au peuplement des îles de l’actuelle Polynésie.

Propriétés médicinales

Le Tiare tahiti est très utilisé pour les remèdes populaires. Les principes actifs de la plante sont encore méconnus, et son efficacité reste donc à prouver. Parmi les très nombreuses recettes utilisant le tiare tahiti, retenons que la feuille est utilisée dans les convulsions et les coups de soleil. Les boutons floraux dans les traumatismes, les douleurs hépatiques, les hémorroïdes, la fatigue, la lymphangite, l’asthme, les névralgies, et même certaines hémorragies. Les fleurs venant d’éclore sont réputées efficaces dans les plaies infectées. Les fleurs épanouies interviennent dans la bronchite, l’otoprhée et, aussi, la cirrhose du foie.

Monoi au Tiare Tahiti

La fleur de Tiare tahiti entre dans la composition du fameux monoï de Tahiti. Traditionnellement, les fleurs fraîches sont cueillies à l’aube encore en bouton avec leur tige. Ce ne sont pas seulement les pétales qui sont utilisés mais également les tiges très odorantes car elle contiennent le pollen. Les fleurs sont cassées et mélangées avec du coco râpé dans lequel on rajoute quelques abdomens de bernard-l’hermite pour accélérer la fermentation du coco. Le mélange, légèrement brun, est ensuite exposé au soleil pendant plusieurs jours. On récupère l’huile petit à petit pour remplir des bouteilles de verre que l’on laisse reposer de préférence six mois à un an.

Pour la fabrication du monoï de Tahiti à un stade plus industriel, les fleurs de tiare Tahiti fraichement cueillies sont mises en macération dans l’huile de coprah raffinée pendant un minimum de dix jours à raison d’au minimum dix fleurs par litre d’huile.

Cette huile est un produit cosmétique polynésien reconnu. Très douce, elle sert à oindre le bébé tahitien lors de sa naissance et durant ses premiers mois. Appliquée sur la peau, elle confère un bronzage doré, et prévient les piqûres de moustiques. Les tahitiennes l’utilisent depuis toujours également en baume pour les cheveux.

Découvrez de nombreuses autres fleurs dans notre rubrique : Fleurs de Tahiti et des îles.


Source :

Charles T. Manu-Tahi : les fleurs polynésiennes dans les légendes
Monoi de Tahiti
Olivier Babin. Tiare Tahiti, la fleur symbole de Tahiti