La grotte Atai qui se trouve dans la falaise de Narui au pied du Mont Rairiri est réputée pour être la première grotte habitée par les humains. Elle a en effet hébergé un des peuples de Tahiti, les Oropa’a, lorsqu’ils sont arrivés à Rurutu en 1122.

Originaires du district de Punaauia à Tahiti, les Oropa’a, un peuple montagnard, sont vaincus au cours d’une guerre tribale contre les Tevaitai, une tribu qui vit le long de la côte ouest de Tahiti. Une partie des survivants se cachent au fond des vallées de Punaauia et d’autres prennent la mer pour échouer à Rurutu.

Eva, grotte des pleurs, Ana Eva

La grotte Atai accueille les Oropa’a ; ils y élisent comme roi Teriitemata’i qui doit prendre soin aussi de leur dieu Teriirereiti, un dieu malveillant et sanguinaire à qui l’on donne une victime humaine pour le calmer quand il est en colère.

Ce dieu redoutable est toujours vénéré jusqu’à ce jour par ses adeptes, malgré l’Évangile. On l’appelle Teriirere varua ino (Teriirere démon). Après l’extermination des Oropa’a par les Ati’a’ura, les femmes rescapées se réfugient dans cette grotte pour y pleurer leurs hommes morts. Désormais ce lieu s’appelle Eva, la grotte des pleurs.

Pierre Vérin, lors de ses fouilles archéologiques au début des années 1960, y a trouvé de nombreux vestiges d’hameçons.

Atai, la grotte triste

Cette grotte est également appelée Ana Atai (triste) car elle aurait également, plus tard, servi de refuge à la femme d’un marin débarqué d’un baleinier. Comme il était resté avec une femme de Rurutu, il y cachait sa première compagne et on entendait ses pleurs de loin, d’où le terme « Atai » (triste).

Commentaires

Source :

Pierre VERIN L’ancienne civilisation de Rurutu ORSTOM 1969
Taaria Walker dite Pare : Rurutu, mémoire d’avenir d’une île autrales – Haere Po 1999


2016-11-13T15:05:00+00:00 Categories: Australes, Grotte, Monuments naturels, Rurutu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1