Cet abri-sous-roche est situé sur le plateau Teihomanono, vers 700 m d’altitude. Les chasseurs de Papara l’appellent aussi « rocher champignon ».

En 1946, Maurice Jay le décrivait ainsi :
« Vers 600 mètres d’altitude une curiosité naturelle nous incita à faire une courte halte : un gros rocher sur lequel poussent plusieurs arbres à vu le sol se dérober lentement sous sa base, par le travail érosif des grandes pluies, seul un pivot rocheux heureusement placé a assumé la charge de soutenir le tout. Il en est résulté un abri circulaire, sorte de galerie autour du pivot, Ana Fariu (grotte galerie tournante), ont dit les tahitiens chasseurs de cochons qui souvent sont venus confier leur sommeil à ce bloc en équilibre ».


Nous recherchons une photo de ce site. Si vous en avez une, partagez-la, nous vous en serons reconnaissant.

Commentaires

Source :

JAY Maurice 1946, « Te Ihu Manono ou « sur les traces du géant Honoura », Bulletin de la Société des Études Océaniennes, tome VII (N°5) n°77.

2018-02-05T09:08:31+00:00Categories: Grotte, Papara, Taharuu, Tahiti|