Situation géographique

L’atoll de Taiaro ou Maro-Taua (Young, 1899), situé dans le nord ouest de l’archipel des Tuamotu en Polynésie française, entre 15°45’ sud et 144°38 ouest, est localisé à environ 535 km à l’est nord est de l’île de Tahiti et à 109 km de l’atoll de Fakarava. Cette île relève administrativement de la commune de Fakarava (commune associée de Kauehi).

Cet atoll a une forme ovoïde et mesure 5,5 km dans sa plus grande longueur et 3,6 km dans sa plus grande largeur.

Historique

L’atoll de Taiaro, situé près de Fakarava. Taiaro a été vu par les navigateurs hollandais Schouten en 1615 et Roggewein en 1722 qui raconte :  » Nous découvrîmes une île très basse avec des plages de sable et une sorte de lac en son milieu, d’environ trois lieues de circonférence « . Il nomma l’île Carlshof.

Le Capitaine Fitz-Roy (1805-1865) du Beagle qui avait à son bord Charles Darwin (1809-1882) , écrit dans son journal : « Le 13 Novembre 1835, après avoir passé quelques nuits angoissées dans des grains violents, nous fûmes récompensés en découvrant un îlot dont l’existence était insoupçonnée » Il notait qu’à l’époque l’île était inhabitée.

Les premiers travaux scientifiques sur Taiaro furent effectués quatre ans plus tard (Août, 1839) par un bâtiment de guerre américain le Vincennes, commandé par le lieutenant Charles Wilkes (1798-1877) qui ignorait la visite du Beagle et pensa qu’il avait découvert l’île :

 » Le 29, à l’aube, terre en vue qui ne figurait pas sur les cartes. Elle est basse, presque circulaire, recouverte d’arbres et de buissons, avec un lagon assez important. Je l’appelai King’s Island, du nom de la vigie qui l’aperçut. Après avoir reconnu ses côtes, nous abordâmes côté sous le vent où la mer était calme et nous passâmes l’après-midi à l’explorer. Il n’y avait pas d’indigènes mais des indices montraient qu’elle avait été habitée récemment par un groupe de pêcheurs de perles. Le lagon semblait riche en huîtres perlières. Nous trouvâmes sur l’île deux petites sources d’eau douce près du lagon « .

Le scientifique suisse Agassiz , dans son célèbre traité sur les récifs coralliens fait référence à une connexion entre l’océan et le lagon. Ultérieurement, Friederici en 1911 passa quelques jours sur Taiaro et conclu à l’absence de communication.

En 1946, Taiaro est devenu la propriété privée de la famille de William Albert Robinson. Depuis, il est resté pratiquement inhabité (seule la famille du gardien y a résidé de façon quasi permanente), excepté durant certaines périodes pendant lesquelles le coprah a été exploité par un groupe de travailleurs.

« Mais cette île relativement isolée était densément peuplée comme en témoignent les nombreux parcs à poissons aménagés sur le littoral »

 

Taiaro, le premier atoll désigné réserve de biosphère de l’UNESCO

En 1972 l’île fut déclarée réserve scientifique par son propriétaire W..A. Robinson, suite à une expédition scientifique française, au cours de laquelle aucune entrée d’eau ne fut observée lors d’un séjour de 12 jours sur l’atoll.

Taiaro a été inclus dans le réseau des réserves de biosphère en janvier 1977. Il a été le premier atoll au monde à rejoindre le réseau MAB (Man And Biosphere) qui a été lancé au début des années 1970 et qui est internationalement reconnu.

En octobre 2006 la réserve de Taiaro à été étendu aux 6 autres atolls qui forment la commune de Fakarava (Aratika, Fakarava, Kauehi, Niau, Raraka et Toau)eta ainsi été créée la réserve de biophère de la commune de Fakarava.

En 2016, a eu lieu une révision de la réserve, qui a été agrandie d’un espace intra communal.

Commentaires

Source :

Poli et Salvat, 1976 Cah. Pac. 19 : 227-251.
Galzin et al. 1998, Coral Reefs, 17 : 15-21


2016-10-19T08:38:26+00:00 Categories: Atoll, Fakarava, Taiaro, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1