La baie de Opunohu ou de Papetoai est un des plus beaux sites de Moorea, offrant un spectacle sur les pics du Mou’aroa surplombant des eaux aux reflets envoûtants. Ce décor a servi de lieux de tournages à de nombreux films, dont « La Bounty » en 1983, avec Mel Gibson et Anthony Hopkins, « A love affair » en 1993, avec Warren Beatty, et « Les faussaires » en 1994, avec Gérard Jugnot et Jean-Marc Barr.

Opunohu veut dire « Ventre du Poisson Pierre ». La passe s’appelle Tareu, ce qui veut dire « Abrité », parce que cette rade est un endroit profond et sûr pour ancrer un bateau. Les petites plages sont utilisées parfois par les pêcheurs de ature (chinchards), pêche saisonnière avec de grands filets et à l’aide de pirogues. Un peu plus loin, la crique Robinson a été aménagée en aire de pique-nique, pour les croisiéristes de la compagnie de charters Archipels.

Les grands navigateurs

Le 27 juillet 1767, le Dolphin sous le commandement du Capitaine Samuel Wallis quitta Tahiti et navigua le long de la côte nord de Moorea à environ deux milles du récif de corail. Wallis ne s’est pas arrêté pour visiter Moorea qu’il appela l’île du Duc de York. Il pensait que les habitants y seraient les mêmes que ceux de l’Ile du Roi George III (Tahiti). Le Dolphin fit donc voile pour l’Angleterre sans chercher plus longtemps le grand continent austral. Le célèbre explorateur français Louis Antoine de Bougainville navigua au large de Moorea en Avril 1768 quand ses navires, La Boudeuse et l’Etoile quittèrent Tahiti après une visite de 8 jours. Observant Moorea à distance, Bougainville crut qu’il s’agissait de trois îles séparées.

La première visite connue d’un Européen dans l’île de Moorea eu lieu le 1er juin 1769 au cours de la première visite du Capitaine James Cook à Tahiti. Cook resta à Tahiti pour observer le passage de la planète Venus et il envoya un petit groupe de scientifiques observer le phénomène depuis l’Ile de York (Moorea). Pour cette observation historique, ils installèrent leur télescope sur un petit banc de sable appelé Motu Iriora.

Santo Domingo est le nom donné à Moorea par le Capitaine espagnol Don Domingo de Boenecha en 1772, quand il vint à Tahiti à bord de l’Aguila avec mission d’aller voir ce que les Anglais faisaient dans les Mers du Sud. Un fait remarquable du séjour des Espagnols fut le respect avec lequel ils traitèrent les femmes tahitiennes. Ils disent avoir refusé toute offre de relations intimes avec les vahine.

Le 30 septembre 1777, Les navires du Capitaine James Cook, le Discovery et le Resolution arrivèrent par la passe Tareu en Baie d’Opunohu. Cook décrit cet ancrage comme l’un des meilleurs ports naturels qu’il ait vus dans les Iles des Mers du Sud. Les petites amies que l’équipage s’était faites à Tahiti les suivirent vite à la rame jusqu’à Eimeo, comme on appelait l’île à l’époque, pour rejoindre leurs soupirants à bord des navires. Cook échangea des cadeaux avec les indigènes qui apportèrent des porcs et autres provisions par pirogue jusqu’aux navires. Le Chef Mahine, que Cook décrit comme le Roi de l’île, fut accueilli à bord et reçut de nombreux présents. Deux des chèvres de Cook furent volées par les indigènes et, en représailles, celui-ci fit brûler leurs maisons et détruire leur pirogues de guerre. Les hommes de Cook tuèrent aussi tous les porcs et cueillirent tous les fruits d’arbres à pain et toutes les noix de coco qu’ils trouvèrent. Les chèvres furent enfin rendues et Cook fit alors voile pour Huahine le 11 octobre 1777.

Voir également :

Commentaires

Source :

Service du Tourisme

Photo 2 : Balade en pirogue, baie d’Opunohu, Moorea, carte postale colorisée, photo F. Homes, vers 1900. Coll. Vahineitaria

 


2016-06-06T08:57:17+00:00 Categories: Baie, Moorea, Papetoai|
Partagez
Tweetez
Épinglez
+1
Email