La légende de Arutaruta-Tamaumau-Auahi (déesse chargée d’entretenir le feu du volcan afin que la nourriture des habitants cuise rapidement) se perd dans la nuit des temps dont voici le récit :

Autrefois, logeait, au centre de l’île de Tahiti, une chenille colossale, la chenille Arutaruta Tamaumau Auahi.

Cette chenille était nourrie par la population. Son fruit favori était le ‘ahi’a ‘ute’ute. C’est ainsi que les résidents cultivèrent énormément cet arbre fruitier sur leurs terres. Elle en devint la gardienne. Quand elle s’agitait et se retournait dans sa grotte, les habitants savaient qu’il y aurait un nouvel arrivant. Si elle gémissait puis disparaissait dans son antre, c’était un signe annonciateur de calamité. La population se préparerait à la guerre ou tâchait de se prémunir.

Une à deux fois l’an la chenille changeait d’aspect, et devenait un papillon. Dès l’instant où elle allait se transformer, elle quittait son trou, descendait auprès de la rivière parmi les habitants. Ils la nettoyaient et la gavaient de fruits.

Quand elle était repue, elle rampait sur la montagne que l’on appelait à l’époque Te papa o Uruhë, où elle se métamorphosait en papillon. Mais dès l’instant où elle se transformait, le lézard appelé Moo-Tua-Raha arrivait pour tenter de la dévorer.

C’était alors au tour de la population de la protéger en lançant des pierres au lézard. Après s’être changée en papillon, elle s’envolait où elle le désirait. Le moment de reprendre sa nature première arrivé, elle revenait sur cette montagne que l’on appelle aujourd’hui Te Uruhë.

L’histoire de Arutaruta-Tamaumau-Auahi relate que c’était une déesse fripée et maigre. Elle avait des yeux rouges et brillants. Son travail était de s’occuper du feu de Pere afin qu’il reste toujours allumé. Elle est la sœur cadette de la déesse. Quand Pere disparut de cette vallée, la chaleur du volcan cessa également. La tanière de cette chenille existe encore de nos jours.

Commentaires

Source :

Charles T.MANU TAHI, Histoire de la vallée profonde de Papenoo p 56
Tahiti95 : http://laurentmuriel.unblog.fr


405 Partages
Partagez405
Tweetez
Enregistrer
+1