L’église Saint-Joseph de Tukuhora, plus que centenaire, a joué un rôle important dans l’évangélisation de l’archipel des Tuamotu. C’est grâce aux écrits du Père Odée (1834-1984) que l’histoire de celle-ci peut être retracée.

En octobre 1850, la mission s’ouvre dans l’île de Anaa, et crée une école pour l’alphabétisation et la civilisation. En raison de la dispersion des îles, du nomadisme incessant des habitants, très vite les pères forment des « katekita ». Leur rôle est d’être les « permanents » qui se réunissaient pour la prière, soutenaient les fidèles, donnaient des avis, rétablissaient la paix, faisaient l’école aux enfants, recevaient les missionnaires. Ils étaient formés à Anaa. Au début, c’étaient eux qui ouvraient la voie dans les îles encore païennes.

Intérieur de l'église de Tukuhora à Anaa. Photo Luca Gargano
Intérieur de l'église de Tukuhora à Anaa. Photo Luca Gargano

La première église de Anaa est inaugurée en octobre 1851. De 1855 à 1860 d’autres églises en pierres s’élèvent à Anaa avec le concours des frères Théophile et Martin. La population participe activement à leurs constructions.

La mission de Anaa devient le centre pour les Tuamotu jusqu’en 1867. En 1860 le Père Clair Fouqué quitte Anaa. Le Père Germain Fierens le remplace. Il sera, durant 40 années d’apostolat, avec le Père Vincent de Paul Terlijn qui arrivera en 1870, le grand missionnaire des Tuamotu. Le Père Germain Fierens meurt le 6 mars 1900 à Tukuhora (Anaa).

Lors du cyclone de 1983, le vieux village de Tukuhora était recouvert de 1 m d’eau, et les habitants se sont tous réfugiés dans l’église (photo 3)

L'église Saint-Joseph de Tukuhora à Anaa lors du cyclone de 1983. Coll. Tahiti Heritage
Commentaires

Source :

Père Odée Tahiti 1834-1984 Rayonnement catholique p 205


2017-04-24T11:51:35+00:00 Categories: Anaa, Patrimoine religieux, Tuamotu, Tukuhora|
16 Partages
Partagez13
Tweetez
Enregistrer3
+1