Dans les îles Australes, l’Erythrina est appelé l’Arbre aux baleines car sa floraison est le signal de l’arrivée des baleines. Quand flore et faune se réunissent, cela a un petit coté féerique. De même, la floraison des fara (pandanus) avec ses surprenantes fleurs, dénommées hinano, signale l’arrivée des poissons de couleur bec de canne.

L’Erythrina le plus connu est l’arbre solitaire qui se dressait au 19ème siècle au milieu des fougères sur la colline du Tahara’a, dénommée par Wallis et Cook One tree hill (colline de l’arbre solitaire), qui a été immortalisé par une gravure (photo 2).

Description botanique

Le grand atae-tahatai des rivages est un grand arbre avec de larges branches. Son tronc mesure jusqu’à deux mètres de diamètre et est souvent creux avec une ouverture qui permet de s’y réfugier en cas de pluie. Il sert de tanière à certains animaux. Il existe un beau spécimen d’arbre-grotte à Tubuai.
Les fleurs rouge vif ont de larges pétales qui se retournent en s’ouvrant alors que les jeunes feuilles repliées sont encore en bourgeons. Lorsque les feuilles deviennent vert foncé les fleurs tombent. A leur tour les feuilles jaunissent et tombent.

Utilisations

Le bois d’Atae est grossier et spongieux. Il pourrit facilement mais l’écorce est très résistante et les branches sont utilisées pour faire des piquets de clôture.

Ou en voir ?

  • Dans les atolls des Tuamotu sur les rares zones où la forêt primaire n’a pas été remplacée par des cocoteraies.

 

Commentaires

Source :

Yves GENTILHOMME (Comité du tourisme de Rurutu)
Photos 2 et 3 Pierre Lesage


2016-05-17T14:45:44+00:00Categories: Arbre notable, Australes|