La grotte Taupe’e (Ana taup’e) est située dans la partie nord de la falaise Toarutu, au Sud du district de Peva à Rurutu. A flanc de falaise, un petit chemin permet d’y accéder. Une plateforme surplombe la passe Taero et la plage Tietie, ainsi que l’ancien parc piège du petit lagon situé en contrebas.

Une première immense salle avec une énorme colonne, l’ange, au fond. Une lucarne par lequel on se glisse, claustrophobes s’abstenir, permet d’accéder à une série de salles tapissées d’une multitude de concrétions en tous genres. Gours, perles de cavernes, stalactites et stalagmites, draperies et surtout excentriques. Ces petiotes concrétions, longtemps assimilées à du végétal, défient les lois de la gravité puisqu’elles partent dans tous les sens. Capillarité, bactéries, courant d’air, impuretés des cristaux, leurs constructions aléatoires dépendent d’une multitude de facteurs, pas toujours bien expliqués. Et si de nombreuses concrétions ont été vandalisés, c’est aussi le tassement du socle corallien et les secousses générées qui ont brisé les stalactites.

Les Ati A’iri se plaisaient dans la grotte Taupe’e, ils y logeaient en sécurité leurs dieux diaboliques, tuaient leurs enfants et s’y livraient à leurs pratiques homosexuelles et contre nature.

Commentaires

Source :

TEHIO Anai, Grottes de Rurutu traduit par Hiroanaa Degage
Yves GENTILHOMME, Le Manotel Rurutu
Taaria WALKER dite Pare : Rurutu, mémoire d’avenir d’une île australe – Haere Po 1999


2016-11-13T15:16:20+00:00 Categories: Australes, Grotte, Rurutu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1