La nuit était bien avancée. Emmitouflés dans nos couvertures, la fraîcheur du soir aidant, nous buvions avec délectation chacune des paroles du vieux pêcheur de Hatiheu. Ses yeux reflétant la lueur de la lampe, Kapana psalmodiait alors la mélopée de ces ancêtres….. (François Sarciaux)

 Légende de la classe des pêcheurs de Hatiheu

Il y avait au bord de la mer de Hatiheu sur l »île de Nuku-Hiva un site connu sous le nom de Paepae Te Ahu Paepae  : situé vers le coucher du soleil . On raconte qu’un sorcier devina dans une vision qu’un dauphin viendrait s’échouer sur la plage de Hatiheu juste après la construction du paepae.

Un jour, les prêtres annoncèrent qu’il était temps de construire le paepae consacré à la classe des pêcheurs. Lorsqu’il serait fini, un dauphin viendrait s’échouer à Hatiheu. Tous les pêcheurs se rassemblèrent pour la construction.

Lorsque tout fut terminé, le prêtre annonça alors aux pêcheurs de Hatiheu du lieu-dit  Ati Kea (la maison du poisson), que le dauphin ne tarderait plus à arriver.

Tous se préparèrent pour l’arrivée du dauphin. L’ensemble de la classe des pêcheurs se tenait sur la plage, au bord de la mer pour guetter l’arrivée du dauphin, ainsi que les femmes prévues pur chanter le mave (chant de bienvenue). Tout le monde était prêt.

Dauphin-Delphinus Delphis

Voici le chant de bienvenue, que les deux femmes avaient composé pour l’accueil du dauphin, ainsi que celui que les pêcheurs avaient préparé de leur côté pour cet événement tant attendu.  Lorsque le grand dauphin arriva enfin, tous le voyaient venir du large se dirigeant vers Hatiheu .

Les femmes entonnèrent aussitôt le mave en disant : « Voici le grand poisson long de Ava o Tapu, voyez le grand poisson long de Ava o Tapu« .
Les pêcheurs à leur tour de répondre d’une seule voix : « Ô grand et magnifique poisson venu du grand océan »
Les femmes reprirent le mave disant : « Voilà le grand poisson long de Ava o Tapu »
Ce à quoi les hommes de la mer répondirent : « Ô grand et magnifique dauphin venu du grand océan, voici le site Te hae Pa’aoa la demeure du poisson »
La femme répondit : « Bienvenue ô grand et magnifique dauphin venu du grand océan, bienvenue, bienvenue, voici ton lieu sacré « Te hae Pa’aoa »

C’est ainsi que les pêcheurs ont nommé ce lieu « Te hae ika » ( la maison du poisson ) et depuis ce jour, c’est toujours à cet endroit que les pirogues arrivent pour ensuite être remontées sur la terre ferme.

L’arrivée du dauphin

Lorsque le dauphin s’échoua à cet endroit là, on donna à cet endroit (l’actuel débarcadère) le nom de Te ika oa nui (grand et long poisson) et plus en hauteur le lieu sacré Te Ava o Tapu et à côté le paepae Te Ahu Pa’aoa.

Lorsque le dauphin s’échoua à cet endroit là, on donna à cet endroit (l’actuel débarcadère) le nom de Te ika oa nui (grand et long poisson) et plus en hauteur le lieu sacré Te Ava o Tapu et à côté le paepae Te Ahu Pa’aoa.

Donc, lorsque le dauphin fut enfin capturé, tous les pêcheurs se réunirent pour le préparer et le manger sous le banian sacré. Ce banian sacré du nom de Ao Makahitu était très vénéré par les prêtres. On pouvait voir, entre l’enchevêtrement de ces nombreuses racines, des crânes humains placés là par les prêtres afin que le mana (pouvoir sacré) de ce lieu rende fructueuse chaque sortie de pêche.

Banian sacré de Hatiheu, nuku Hiva. Photo Yan Peirsegaele

Le banian sacré de Hatiheu

Commentaires

Source :

Légende racontée par Kapana de Hatiheu, recueillie et traduite par François Sarciaux. Commentaires complémentaires de François Sarciaux. www.marquises.pf


2018-03-30T16:19:48+00:00Categories: Légendes des Marquises|Tags: |