La maison de l’écrivain américain James Norman Hall, qui domine la baie de Matavai, est une belle maison historique typique des années 30, aménagée pour recevoir des visiteurs.

James Norman Hall

L’écrivain américain James Norman Hall, auteur, avec Charles Nordhoff, des « Mutinés de la Bounty », de « Hurricane » et de bien d’autres œuvres ayant fait l’objet de films célèbres, s’est installé à Tahiti dans les années 1920. Le district de Arue où James Norman Hall choisi de faire construire sa maison était à l’époque calme et sauvage, idéalement situé face à la baie de Matavai. « Papa Hall » y vécut de longues années avec son épouse tahitienne Sarah Teraureia Winchester, surnommé « Mama Lala », et leurs enfants Nancy et Conrad.

James Norman Hall a joué un rôle majeur dans l’édification et la diffusion du  » mythe de Tahiti  » en écrivant, avec Charles Nordohff, la trilogie de la Bounty ; Les révoltés de la Bounty , Dix-neuf hommes contre la mer et Pitcairn. Seul ou avec Nordhoff il écrivit bien d’autres œuvres ayant fait l’objet de films célèbres interprétés notamment par Clark Gable, Humphrey Bogart et Marlon Brando.

James Normann Hall et sa famille dans sa maison d'Arue

Avant que ne débute sa carrière d’écrivain, il a fait partie des membres fondateurs de l’escadrille Lafayette, composée de volontaires américains combattants aux côtés de la France et de l’Angleterre avant que les États-Unis n’entrent, en 1917, en guerre contre l’Allemagne.

L’écrivain, décédé en 1951, est enterré sur la colline au-dessus de sa maison, aux côtés de sa femme disparue en 1985. C’est à partir de cette date que l’histoire de la jolie maison de la famille Hall devint plus tumultueuse !

La maison de James Norman Hall, un musée

Salle à manger de la maison de Norman Hall, à Arue Tahiti.
Bureau de la maison de Norman Hall, à Arue Tahiti.
Veranda de la maison de Norman Hall, à Arue Tahiti.

Achetés en 1991 par le Pays, la maison et son jardin sont classés monument historique le 20 juillet 1993, à la demande des descendants de l’écrivain et de la Municipalité. Mais faute d’occupant et d’entretien, celle-ci tombe progressivement en ruine. Après des années de persévérance de la part des héritiers Hall et autant de ministères de la Culture plus tard, la maison est fastidieusement reconstruite par le Pays à l’identique, jusqu’au plus petit détail. Même le jardin retrouva sa gloire passée. Elle est inaugurée le 17 janvier 2002 pour devenir pour devenir un musée.

Aujourd’hui, la maison de James Norman Hall restitue l’environnement quotidien de ce héros de la première Guerre Mondiale, aventurier, poète et écrivain majeur de la littérature contemporaine américaine. Son bureau, sa bibliothèque de 3000 ouvrages, sa machine à écrire, le mobilier en bois précieux, quelques objets fétiches, des photos anciennes et ses tableaux préférés, c’est toute l’atmosphère si particulière des tropiques dans l’entre-deux guerres que l’on peut découvrir.

« Notre patrimoine n’est pas constitué que de marae ou de tiki. Tout comme Brel ou Gauguin, James Norman Hall fait partie des personnalités qui ont marqué ce Pays et ont contribué à le faire rayonner . Il a enrichi notre patrimoine et son histoire représente un véritable intérêt pour les Polynésiens »
précise Teriivaea Nordoff, la conservatrice.

Commentaires

Source :

Maison musée James Normal Hall – Arue
Ouvert du mardi au samedi, de 9h à 16h
Informations : +689 40500160 – [email protected]


2017-03-28T12:35:06+00:00Categories: Arue, Maison ancienne, Tahiti|Tags: |
Partagez1,1K
Tweetez4
Enregistrer
+1
1,1K Partages