Le motu Mamaa de l’atoll de Tikehau recèle dans une forêt de Pisonia (Pisonia grandis) les vestiges d’un marae et la présence de lori nonette dans les cocotiers. Cette espèce d’oiseaux a disparu de Tahiti et des îles hautes de la Société en partie à cause de l’introduction du Busard de Gould. Le Lori nonette et son habitat sont protégés par une convention Territoriale. Sa présence sur le motu Mamaa rend la préservation de la zone obligatoire.

Le marae se compose de deux alignements de dalles de corail sur chant. Le côté sud-est de la structure de 3 m de long est construit avec un double alignement de dalles de corail sur chant. Le côté sud-ouest est très endommagé, la plupart des dalles de corail ayant été arrachées lors de l’effondrement d’un arbre. Les dimensions supposées de la structure sont donc de 5 x 3 m minimum.

A 8 m environ au nord-est de ce marae, se trouve d’autres vestiges qui pourraient être l’emplacement d’un fare à vocation culturelle. Il s’agit de trois alignements de petites dalles de corail sur chant enfoncées dans la terre, formant un enclos de 2,40 x 1,50 m. Au centre de la structure, on remarque des dalles de corail au sol, qui sont soit des dalles tombées, soit les vestiges d’un dallage.

Commentaires

Source :

Rattinassamy, Martine. – Rapport de mission sur l’atoll de Tikehau (9-13 octobre 2001). Service de la Culture et du Patrimoine
Vigneron Emmanuel 1984 – L’atoll de Tikehau. Recherches sur l’histoire et l’archéologie. Rapport de mission n°84-02. Orstom,Tahiti


2015-12-08T11:27:06+00:00 Categories: Marae, Tikehau, Tuamotu|
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1